le droit a l'image apres licenciement pour faute grave

Pour toutes autres Questions ...

Modérateurs : P.M., Lauréline

Répondre
tarpon16
Messages : 1
Enregistré le : 15 avril 2017, 19:51

le droit a l'image apres licenciement pour faute grave

Message par tarpon16 » 15 avril 2017, 20:00

Bonjour,

Je suis en procedure prud'homal depuis janvier 2016 car j'ai été licencié pour "fautes graves" apres 15 ans de bon et loyaux services mais suite a une fusion de deux sociétés ils ont decidé de ce separer de moi.J'ai bien sur pris un avocat pour ma defense car il est evident que ce licenciement est purement sans cause réel et serieuse.Mon affaire est actuellement en delibéré pour une decision le 6 juin 2017, cela dit, la société dans la quelle je travaillais utilise ma photographie sur la premiere page de leur site internet et cela depuis mon licenciement jusqu'a aujourd'hui, inutile de precisé le prejudice que j'ai subis lors de mon licenciement mais je voudrais savoir qu'elles actions je pourrais entreprendre pour les "attaqués" afin d'obtenir des dommages et interets concernant ce nouveau prejudice sachant que je n'ai jamais signé de document concernant le droit a l'image et que mon contrat de travail ne laisse apparaitre aucunes clause concernant le droit a l'image.
Il est evidant que subir un licenciement abusif est tres dur a accepter et a vivre au jour le jour car on perds tout, collegues de travail, relation professionnelle, motivation, et l'on perds tout credit vis a vis de son entourrage.J'ai reussi difficilement a tourner la page mais voila que recemment je me prommene sur internet et je tombe sur le site de mon encienne société diffusant sur leur plaquette comerciale ma photographie en compagnie de mon ancienne directrice !!!! j'ai eu un choc terrible.
Que pui'je faire SVP

Merci de votre retour

P.M.
Messages : 9580
Enregistré le : 07 mai 2010, 12:02

Re: le droit a l'image apres licenciement pour faute grave

Message par P.M. » 16 avril 2017, 09:16

Bonjour,

Je vous conseillerais de voir ce nouveau problème avec votre avocat pour envisager une nouvelle action judiciaire d'autant plus que l'unicité d'instance ne s'applique plus...
Cordialement.
P. M.

Répondre