abandon de poste pendant une rupture conventionnelle

Pour toutes Questions ...

Modérateurs : P.M., Lauréline

Répondre
pepia
Messages : 2
Enregistré le : 08 mars 2016, 20:07

abandon de poste pendant une rupture conventionnelle

Message par pepia » 08 mars 2016, 20:31

Bonjour, mon employé a abandonné son poste de travail, une semaine après avoir signé une demande d'homologation de rupture conventionnelle de son CDI (demande émanant de lui). Aucune réponse aux appels téléphoniques, ni aux courriers recommandés. Cette situation nous met dans l'embarras car l'organisation de l'entreprise est très perturbée. La demande d'homologation est dans les mains de la DIRRECT, qui me dit ne rien pouvoir faire. Si celle-ci accepte cette homologation, je vais devoir lui verser ses indemnités de licenciement, et au vue de son attitude, je n'en est vraiment pas envie, car un abandon de poste est une faute grave qui mérite un licenciement sans indemnité. Que pouvez vous me dire sur cette situation ? Merci pour votre aide

P.M.
Messages : 9406
Enregistré le : 07 mai 2010, 12:02

Re: abandon de poste pendant une rupture conventionnelle

Message par P.M. » 09 mars 2016, 13:16

Bonjour,

J'ai du mal à comprendre pourquoi vous n'avez pas fait immédiatement usage de votre droit à rétractation...

De plus, il fgaudrait savoir qui a transmis la demande d'homologation par la DIRECCTE...

Il me semble qu'il ne vous serait possible maintenant que d'engager une procédure disciplinaire et éventuellment d'engager un recours devant le Conseil de Prud'Hommes en réparation du préjudice subi...
Cordialement.
P. M.

pepia
Messages : 2
Enregistré le : 08 mars 2016, 20:07

Re: abandon de poste pendant une rupture conventionnelle

Message par pepia » 09 mars 2016, 14:59

Pour répondre à votre interrogation, l'absence à débutée 7 jours après la signature de la demande d'homologation, sachant qu'il faut 48h d'attente avant de recevoir un justificatif, puis autant après une demande de justification par lettre recommandée, nous avons très vite été pris de court. Je vais effectivement engager un recours auprès du conseil des Prudhommes, je vous remercie pour votre intervention et vos conseils. cordialement

Répondre